Activités programmatiques

Réduction de la violence communautaire

La MINUJUSTH mettra en œuvre des projets de lutte contre la violence communautaire destinés à favoriser la participation des entités et des communautés locales aux activités de promotion de l’état de droit, à l’action de la Police nationale d’Haïti et la promotion du respect des droits de l’Homme.

L’équipe de réduction de la violence communautaire de la MINUJUSTH veillera à suivre quatre principes dans la mise en œuvre de ces projets, pour que ceux-ci répondent aux besoins des communautés locales :

  1. Les projets contribuent à réduire la violence dans les communautés par le biais d’initiatives contribuant à améliorer la sécurité et à la stabilisation de la situation en assurant la participation de femmes et de jeunes à risque, ainsi que d’autres groupes vulnérables ;
  2. Les acteurs et dirigeants communautaires sont impliqués dans l’élaboration et la mise en œuvre des projets, tout en recourant au dialogue avec les communautés vulnérables ;
  3. La majeure partie des projets implique un partenaire local dans leur mise en œuvre, telles que des associations communautaires ou des organisations non-gouvernementales/de base.
  4. Les agences gouvernementales et les agences, fonds et programmes des Nations Unies sont étroitement associés dans l’élaboration et la mise en œuvre des projets, dans le cadre de la stratégie globale visant à un transfert graduel des responsabilités au Gouvernement haïtien et aux acteurs du développement.

Pour la période 2017/2018, la MINUJUSTH élaborera et mettra en œuvre 53 projets dans les trois domaines suivants :

  • Sécurité et stabilité, y compris au moyen d’activités génératrices de revenus à court terme pour les femmes et les jeunes à risque.
  • Politique et état de droit : appuyer les Bureaux d’assistance légale (BAL) à Port-au-Prince, promouvoir la réinsertion des détenus, et renforcer le soutien aux victimes de violence sexuelle et sexiste.
  • Renforcement du respect des droits de l’homme : la MINUJUSTH collaborera avec des entités locales pour la surveillance, la promotion et la protection des droits de l’homme.

Les projets de réduction de la violence communautaire viseront également à sensibiliser les communautés sur des questions spécifiques (par exemple, la justice et l’état de droit, les principales initiatives de réforme du gouvernement, la violence sexuelle et sexiste) et à les encourager au dialogue grâce à des campagnes de sensibilisation, notamment dans le cadre de débats et d’ateliers organisés dans plusieurs juridictions d’Haïti, ou de journées nationales ou mondiales d’action sociale.

Projets QIP

Les projets à impact rapide (QIPs) représentent un outil essentiel au service des équipes mobiles de la MINUJUSTH, intégrant les objectifs en matière de droits de l‘homme, de politique et d’état de droit de la mission, et qui seront régulièrement déployées à travers les neuf départements du pays.

En 2017/2018, la MINUJUSTH compte mettre en œuvre 30 QIPs pour appuyer les besoins en matière d’infrastructure et d’équipement des institutions judiciaires et de sécurité, telles que les installations de la police locale et des tribunaux, dans les neuf départements et à Port-au-Prince. L’amélioration des infrastructures au niveau local, permettra à la Police nationale d’Haïti et aux institutions judiciaires de renforcer leurs capacités opérationnelles afin d’exercer plus efficacement leur autorité.