Réduction de la violence communautaire

La MINUJUSTH mettra en œuvre des projets de lutte contre la violence communautaire destinés à favoriser la participation locale aux activités de promotion de l’état de droit, à l’action de la Police Nationale d’Haïti et la promotion du respect des droits de l’homme.

Dans la mise en œuvre de ces projets, l’équipe de réduction de la violence communautaire de la MINUJUSTH veillera à suivre quatre principes pour que ceux-ci répondent aux besoins des communautés locales :

Les projets contribuent à réduire la violence par le biais d’initiatives contribuant à améliorer la sécurité et à une stabilisation de la situation en assurant la participation de jeunes dans les communautés à risque ;

Les acteurs et dirigeants communautaires sont impliqués dans l’élaboration et la mise en œuvre des projets en recourant à des outils tels que des évaluations des besoins ainsi qu’en encourageant le dialogue.

Un quart des projets implique un partenaire local dans leur mise en œuvre, tels que des associations communautaires ou des ONG.

Les agences gouvernementales et les agences, fonds et programmes des Nations Unies sont étroitement associées soit dans l’élaboration ou la mise en œuvre des projets, dans le cadre de la stratégie globale visant à un transfert graduel des responsabilités au Gouvernement haïtien et au acteurs du développement.

Pour la période 2017/2018, la MINUJUSTH élaborera et mettra en œuvre 58 projets dans les trois domaines suivant:

  • Sécurité et stabilité, y compris des emplois générateurs de revenus à court terme pour les jeunes à risque et l’appui aux actions de police de proximité de la PNH.
  • Politique et état de droit- appuyer les Bureaux d’Aide Légale (BAL) à Port-au-Prince et aux Cayes, la réinsertion des détenus, la formation des acteurs de la chaîne pénale, y compris en matière d’aide aux victimes de violence sexuelle et sexiste.
  • Renforcement du respect des droits de l’homme : la MINUJUSTH collaborera avec une NGO locale pour la surveillance, promotion et protection des droits de l’homme.

Ces projets seront axés sur les questions de promotion de l’état de droit, tant dans le système pénitentiaire que dans la police et l’appareil judiciaire, et ils viseront à sensibiliser les communautés et à les encourager au dialogue grâce à des campagnes de sensibilisation, notamment dans le cadre des réunions entre élus et citoyens, des débats et des ateliers organisés dans les régions sensibles d’Haïti. Ils contribueront à sensibiliser les populations locales sur les principales initiatives de réforme et à faire en sorte que leurs préoccupations et leurs besoins concernant les questions socioéconomiques et de sécurité soient placés au premier plan des débats politiques.