India FPU1 et India FPU2 : Deux unités de Police constituées en appui à la PNH dans la capitale d’Haïti.

En partance pour une mission de patrouille conjointe

India FPU1 en séance d'exercice

Le colonel Haridas Dogra, commandant de la FPU India2

India FPU2 en séance d'exercice

précédent suivant
15 déc 2017

India FPU1 et India FPU2 : Deux unités de Police constituées en appui à la PNH dans la capitale d’Haïti.

UNPOL Comlan Flavien DOVONOU

 

L’un des quatre volets[1] du mandat de la MINUJUSTH est de continuer d’appuyer les autorités nationales dans le développement et la professionnalisation de la Police Nationale d’Haïti. Pour s’acquitter de ce mandat, deux grandes subdivisions de la composante Police, les IPO - policiers individuels ou internationaux - et les FPU[2] travaillent sur le territoire haïtien.

En partance pour une mission de patrouille conjointe

Des sept (07) FPU déployées au sein de la MINUJUSTH, figurent deux de l’Inde : la FPU India1 et la FPU India2. Ces deux PFU ont une solide expérience de l’environnement haïtien pour avoir œuvré sur le terrain durant toute la période de la MINUSTAH.

Respectivement arrivées en Haïti, en octobre 2008 et juin 2010, les FPU India1 et India2 sont composées chacune de 140 policiers basés à Port-au-Prince. Constituées de quatre (04) pelotons dont trois (03) de marche, bien équipés et d’un (01) de soutien, des rotations annuelles y sont effectuées, ce qui assure une relève régulière du personnel. Les FPU India1 et FPU India2 sont respectivement à leur 7ème et 8ème rotation. Leur peloton de soutien dispose de personnels spécialisés dans divers domaines : conducteurs de véhicules, mécaniciens automobile, électriciens, électroniciens, coiffeurs, couturiers, cuisiniers, peintres, maçons, menuisiers pour ne citer que ceux-là. Ces deux FPU disposent chacune d’une infirmerie dirigée par des médecins.

Les FPU sont des unités spécialisées dans le maintien de l’ordre avec une expertise dans plusieurs domaines dont le contrôle des foules et les opérations anti-émeute, le dégagement des barricades, l’escorte de convois, la protection des personnalités, la patrouille de visibilité et la garde statique, les droits de l'Homme et la protection des civils. Avant leur déploiement en Haïti, le personnel des deux FPU indiennes a suivi durant plusieurs mois des entraînements et formations complémentaires incluant également les directives et l'usage de la force au sein des FPU, la sensibilisation au VIH/SIDA et autres maladies sexuellement transmissibles, les règles des Nations Unies contre les exploitations et abus sexuels, l’histoire et la culture d'Haïti, le mandat de maintien de la paix, l’organisation et le fonctionnement de la PNH. Des séances de formation complémentaires liées aux techniques policières et aux tactiques de contre-insurrection ont été également faites au profit des éléments.

India FPU1 en séance d'exercice

En dehors des patrouilles habituelles, les deux FPU de l’Inde sont, à plusieurs reprises, sollicitées pour des missions conjointes de sécurité et de rétablissement de l’ordre. Elles apportent également leur appui et renfort à différents commissariats et sous-commissariats du département de l’Ouest.

L’exécution de nouvelles responsabilités, due au départ des militaires, est largement favorisée par la connaissance du terrain et l’expérience déjà acquise en Haïti par ces deux FPU indiennes.

Avec la MINUJUSTH et dans le cadre du transfert graduel de compétence à la PNH, ces deux unités réalisent, à l’occasion des différentes sorties conjointes, une formation sur le terrain des unités de maintien de l’ordre de la PNH.

Au cours des différentes rencontres conjointes avec d’autres FPU, la PNH, les commandements et personnels successifs, les deux FPU India ont eu à échanger sur la planification et les diverses stratégies de mise en œuvre d’opérations. Le colonel Haridas Dogra, commandant de la FPU India2 précise « C’est vrai que mes fonctions en Haïti ne sont pas à tout point de vue semblables à mes occupations en Inde. Ici, nous ne faisons que le maintien de l’ordre alors qu’en Inde, le bataillon dont je suis le commandant en second (ndlr : dénommé ASSAM RIFLES) a un effectif de plus de 1.200 hommes et exécute des missions anti-terroristes. Toutefois, l’expérience acquise ici en Haïti est très importante pour moi. Le brassage avec les cadres d’autres pays et l’imprégnation de réalités totalement différentes des nôtres en Inde me seront très utiles. »

Le colonel Haridas Dogra, commandant de la FPU India2

En vue d’obtenir un meilleur rendement du personnel sur le terrain, une organisation rationnelle des activités de service et de loisirs est mise en place. Comme pour la plupart de ses personnels, la journée du Commandant de la FPU India2 commence ainsi nous mentionne-t-il « Je commence ma journée le matin à 05 heures avec des activités physiques. Des séances d’instruction et d’entrainement sont alternées avec des séances de repos. » Aussi, le développement des technologies de l’information permet-il au personnel d’être proche des familles restées en Inde et d’être en contact constant avec elles. Les appels internet et vidéo par l’intermédiaire des réseaux sociaux remontent énormément le moral de la troupe.

Totalisant un personnel de 980, les sept FPU de la MINUJUSTH proviennent de : Bangladesh, Inde, Jordanie, Népal, Rwanda et Sénégal et sont déployées à travers cinq régions du pays, respectivement : Miragoâne, Port-au-Prince, Gonaïves, Cap Haïtien, Jérémie, Port-au-Prince.

India FPU2 en séance d'exercice

Soulignons que les deux FPU India appuient la PNH dans la capitale aux cotés de la FPU Sénégal.  

                                                                                     

 


[1] a) Continuer d’appuyer les autorités nationales dans le développement et la professionnalisation de la PNH ;

  b) Renforcer les institutions de l’état de droit, y compris les secteurs de la justice et des services correctionnels ;

  c) Promouvoir la promotion et la protection des droits de l’homme, y compris les questions d’égalité et d’équité de genre;

  d) Contribuer par les bons offices au dialogue politique.

 

[2] FPU : de l’anglais Formed Police Unit.