#IlEtaitUneFABLE, un concours d'écriture pour une conscientisation citoyenne

Au sein de la Commission nationale haïtienne de coopération avec l'Unesco (CNHCU), la MINUJUSTH a dévoilé les 33 fables produites pas des enfants dans le cadre de son concours #IlEtaitUneFABLE. © Leonora Baumann / UN / MINUJUSTH, 2018

Au sein de la Commission nationale haïtienne de coopération avec l'Unesco (CNHCU), la MINUJUSTH a dévoilé les 33 fables produites pas des enfants dans le cadre de son concours #IlEtaitUneFABLE. © Leonora Baumann / UN / MINUJUSTH, 2018

21 sep 2018

#IlEtaitUneFABLE, un concours d'écriture pour une conscientisation citoyenne

La Mission des Nations Unies pour l'appui à la Justice en Haïti (MINUJUSTH) vous invite à découvrir ci-dessous les 33 fables produites pas des enfants dans le cadre de son concours #IlEtaitUneFABLE, mené en partenariat avec l’Unesco et la Commission nationale haïtienne de coopération avec l’Unesco (CNHCU).

Ces travaux d'écriture de 29 jeunes issus d'écoles de Port-au-Prince et des environs sont le résultat de 8 jours d'atelier de création animés par Frankétienne et Savannah Savary afin de mettre en avant les valeurs de sécurité publique, d'état de droit et de droits humains, au cœur du mandat de la Mission. Après plusieurs mois de diffusion auprès des médias et sur les réseaux sociaux, 12 lauréat(e)s ont été proclamés le 21 septembre 2018, à l'occasion de la Journée internationale de la paix. Le 24 octobre, le personnel de la MINUJUSTH célébrait également la Journée des Nations Unies avec un photocall en hommage aux jeunes fabulistes.

CATÉGORIE SÉCURITÉ PUBLIQUE

Darshyla-Ben Alexis, pour « Au Cimetière » (prix du jury)

Olivier Fresnel, pour « Madame Tortue et son Idée » (prix du jury)

Roseline Alexis, pour « Le Manguier, l’Homme, le Serpentier et les Fourmis » (prix du public)

Epaphras Gibbs, pour « L’Océan controversé » (prix du public)

CATÉGORIE
ÉTAT DE DROIT

Elie Guilaure, pour « L’Inacceptable accepté » (prix du jury)

Savilner Vilme, pour « Le Jugement de la poule et du pigeon » (prix du jury)

Léana Célineca Cénadin, pour « L’épicier et le maire » (prix du public)

Guensly Deronzil, pour « Le Cadavre et le Rat affamé » (prix du public)

CATÉGORIE
DROITS HUMAINS

 Coralie Stecy Cornely, pour « La Main, le Pied et la Tête » (prix du jury)

Rodeler Buteau, pour « L’Homme et l’Environnement » (prix du jury)

Nelly Daikah Sinal, pour « Le Quenepier et l’Amandier » (prix du public)

Patrice Janvier, pour « Le Riche et la Télévision » (prix du public)

#IlEtaitUneFABLE : phase II

En 2019, le projet #IlEtaitUneFABLE continue avec une tournée dans 9 des écoles partenaires de la Commission nationale haïtienne de coopération avec l’Unesco (CNHCU) pour faire découvrir les 33 fables produites par les écoliers qui ont participé au concours. Les équipes se rendent également au CERMICOL et à la prison de Cabaret pour rencontrer les enfants en conflit avec la loi.

Dans le cadre d'ateliers, ces enfants identifient les engagements qu'ils veulent prendre vis-à-vis de leur école, leurs familles et leurs communautés. Au nom des enfants d'Haïti, ils formulent également ensuite des engagements adressés aux autorités dans les domaines de la sécurité publique, de l'état de droit et des droits humains.

Retrouvez ci-dessous chacune de ces activités, racontées sous forme de chroniques par la poétesse haïtienne Savannah Savary :

Sommaire - Les 33 fables #IlEtaitUneFABLE