#IlEtaitUneFABLE : plus qu’une semaine pour soutenir vos fabulistes en herbe préféré(e)s !

Pendant l’été 2018, la MINUJUSTH a partagé sur ses réseaux sociaux plus de 33 fables écrites par de jeunes Haïtiens. © Leonora Baumann / UN / MINUJUSTH, 2018

Pendant l’été 2018, la MINUJUSTH a partagé sur ses réseaux sociaux plus de 33 fables écrites par de jeunes Haïtiens. © Leonora Baumann / UN / MINUJUSTH, 2018

7 sep 2018

#IlEtaitUneFABLE : plus qu’une semaine pour soutenir vos fabulistes en herbe préféré(e)s !

David Nieto

Jour J-7 ! Depuis bientôt deux mois, la Mission des Nations unies pour l’appui à la Justice (MINUJUSTH) partage chaque jour une nouvelle fable sur ses réseaux sociaux. Fruits des travaux d’écritures de 29 jeunes issus d’écoles de Port-au-Prince et des environs, ces textes courts s’inscrivent dans le projet #IlEtaitUneFABLE, en partenariat avec l’Unesco et la Commission nationale haïtienne de coopération avec l’Unesco (CNHCU). L’objectif de ces partages ? Inviter les internautes à voter pour leur fable préférée dans chacune des catégories du concours (état de droit, sécurité publique et droits humains) avant la clôture des votes, le 14 septembre prochain, et la proclamation des lauréat(e)s, le 21 septembre, à l’occasion de la Journée internationale de la paix.

Du 26 juillet au 14 septembre 2018, la MINUJUSTH ouvrait aux votes du public les 33 fables produites par des enfants, dans le cadre de son concours #IlEtaitUneFABLE. Rédigés à l’issue de 8 jours d’atelier de création, animés par les auteurs Frankétienne et Savannah Savary, ces textes ont fait l’objet de toutes les attentions au cours de l’été. Certaines fables ont même été lues par jusqu’à plus de 2 000 personnes. Mais d’ici la clôture des votes, tout peut encore se jouer !

Un soutien unanime du public

En cliquant sur « J'aime », « Commenter » et « Partager » au fur et à mesure de leur publication sur les comptes Facebook et Twitter de la Mission, les internautes ont pris part à cette aventure littéraire et citoyenne mettant en exergue par leur vote, les principes et les valeurs de leurs fables préférées pour faire prendre conscience de leur importance et engager les lecteurs à construire avec eux  une Haïti plus stable, plus juste et plus respectueuse des droits. Les proches des jeunes fabulistes ont bien sûr été les premiers à s’emparer des votes, félicitant leur parent ou ami (« Elle a hérité du talent artistique de son père et de son grand-père ») et les encourageant à persévérer (« Un jour, on parlera de toi comme on parle maintenant de Frankétienne, j’en suis sûre ! »).

Kenbe la pitan mm'” (bien joué mon petit)

Mais le soutien est aussi venu d’anonymes, de personnes attirées par l’aspect littéraire du concours organisés par la MINUJUSTH en partenariat avec l’UNESCO (« Celui qui a fait ce travail est très doué : on dirait La Fontaine ») mais aussi par le côté inspirant des récits créées par les enfants (« Le texte est simplement excellent et dénonce cette réalité que nous vivons »). À travers la mise en scène de personnages du quotidien, d’objets, de plantes, d’animaux ou même de créatures légendaires, les fabulistes ont chacun mis en scène ce qui, selon eux, bloquait le progrès et les changements positifs en Haïti.

« Ce texte traduit beaucoup de choses que bon nombre d’entre nous refusent de dire », souligne un internaute en commentaire. Certains lecteurs choisissent même de s’engager aux côtés des jeunes fabulistes et défendent la pertinence des thèmes abordés : « Ensemble, assurons la sécurité de notre communauté et de notre pays ! Nous sommes tous concernés ! ».

À vos votes !

Une dizaine de fables cumulent pour le moment plus d’une centaine de points. Mais d’ici la clôture des votes, le 14 septembre, tout peut encore changer ! La comptabilisation des « J’aime », des commentaires et des partages évolue au quotidien et le suspens reste entier. Le 21 septembre, à l’occasion de la Journée internationale de la paix, les lauréats du concours #IlEtaitUneFABLE seront proclamés dans une cérémonie qui se tiendra à Port-au-Prince. Seront récompensés les fabulistes filles et garçons les plus plébiscités par les internautes dans chacune des trois catégories, ainsi que ceux choisis par un jury professionnel.

***

*

Pour retrouver l’intégralité des fables du concours #IlEtaitUneFABLE et continuer à voter, rendez-vous dans la rubrique « Articles » de la page Facebook de la MINUJUSTH ou cliquez dans le sommaire ci-dessous.